A propos

Eunice VSG est une association loi 1901, fondée en 2014 par Claire Sistach (présidente), Soizic Sanson (secrétaire) et Nicolas Barrial (trésorier), initialement pour la réalisation du projet « DualCorps », ainsi que ses composantes, le « Chiffre Eolien » et « Ce que jusant dénude ».

Elle a pour but :

  • l’étude, l’expérimentation et la valorisation de l’identité dans les environnements numériques, dits immersifs. Et plus largement, de mener des recherches sur le transport cognitif dans des réalités-tiers, au moyen d’interfaces ou de conditionnements. Et ceci au travers d’une démarche artistique, empirique et théorique.
  • de confronter l’avatar et ses espaces d’expression avec, notamment, les sciences humaines (sociologie, psychologie, neurologie, anthro- pologie, etc.) et les arts (arts plastiques, performances, œuvres filmiques, etc.)
  • de développer, produire et réaliser des expériences, mener des actions de médiation et des réflexions dans tous les cadres et sur tous les supports jugés pertinents (évènements, concours, prix, foires, session thématique, festival, atelier de création, sites Web, articles, etc.)
  • de réunir les moyens humains (partenariats, collaborations, etc.), matériel et financiers (bourses, mécénat, apport en industrie, dons, etc.)nécessaires à la bonne réalisation des projets de l’association.
  • de fédérer les passionnés et connaisseurs concernés par la réalité virtuelle et les expériences immersives, qu’ils soient amateurs ou professionnels.

 

L’association Eunice VSG est le fruit de la rencontre entre Claire Sistach, Soizic Sanson et Nicolas Barrial. Les mondes virtuels nous passionnent depuis plusieurs années.

Depuis 2007, Claire interroge les différentes possibilités relationnelles, existentielles, systémiques et poétiques que proposent les métavers, notamment via la réalisation de dispositifs interactifs construits à partir d’immersions intensives dans des univers simulés 3D multi-utilisateurs tels que World of Warcraft, Minecraft et Eve Online.

Soizic Sanson a commencé son exploration des métavers en 2008, motivée par la perspective de rencontrer l’humain, mais aussi son avatar. En effet, c’est son attrait pour le voyage “in real life”, sa pratique du reportage photo et vidéo, qui la pousse à multiplier les territoires à explorer et à partir à la rencontre des avatars, multiples extensions identitaires des humains.

Nicolas fut l’un des pionniers de l’exploration et l’étude des métavers in situ dans laquelle il oeuvre depuis 2003 ; il a par ailleurs été sollicité par Orange pour monter un pôle R&D autour des mondes virtuels en 2006. Il documente régulièrement l’actualité de la réalité virtuelle et la sociologie de l’avatar à travers ses travaux journalistiques.

Suite à diverses collaborations et interventions dans leurs projets respectifs, Claire et Soizic décident en 2014 de travailler ensemble sur le projet DualCorps, dans lequel elles invitent Nicolas Barrial.

 

Laisser un commentaire